fond
fond
fond
Le Phare
Pharenheit

Anne Collod

Initialement diplômée en biologie et en environnement, Anne Collod est danseuse contemporaine et chorégraphe. En parallèle à un parcours d’interprète auprès de différents chorégraphes, sa rencontre avec la cinétographie Laban (système d’écriture du mouvement, dont elle est diplômée en 1993) la conduit à s’intéresser à la recréation, à partir de partitions, d’œuvres chorégraphiques du XX° siècle et à co-fonder le Quatuor Albrecht Knust (1993-2001), collectif d’interprètes articulant dans son approche spectacles, recherche et pédagogie.
Elle poursuit au singulier ce travail de réinterprétation en axant son travail sur les « utopies du collectif ». Ce thème l’amène à travailler au long cours avec la chorégraphe américaine Anna Halprin, pionnière de la danse post-moderne, et à proposer une réinterprétation in-extenso de Parades and Changes (1965), œuvre majeure de la chorégraphe. Créée à la Biennale de la Danse de Lyon puis au Festival d’Automne à Paris en 2008, parades & changes, replays, suivie en 2011 d’une nouvelle version parades & changes, replay in expansion tourne depuis intensivement en France et à l’étranger et a été récompensée par un Bessie Award à New-York en 2010.Anne Collod a bénéficié pour l’année 2010-2011 de l’Aide à la Recherche et au Patrimoine du Ministère de la Culture et du programme Hors les Murs de l’Institut Français/Ministère des Affaires Etrangères pour un projet de recherche autour des Danses Macabres, qui l’a menée au Mexique et au Japon.
Elle s’intéresse par ailleurs à la création in situ, et a notamment présenté en 2007 (faire) cabane avec le designer et performeur Mathias Poisson, proposition plastique et chorégraphique pour site et chœur d’amateurs.
Elle est également régulièrement invitée en tant qu’enseignante en France et à l’étranger et est diplômée de la méthode Feldenkraïs.