fond
fond
fond
Le Phare
Pharenheit

Le FRAC Haute-Normandie, Fonds Régional d’Art Contemporain, expose une sélection d’œuvres vidéo issues de sa collection en résonnance avec les représentations ayant lieu au Phare.
Entrée libre les soirs de représentation.

In K side — Anne-Sophie Maignant

29.01, à partir de 19h45 — Le Phare, Le Havre
Vidéo couleur, 2003, collection FRAC Haute-Normandie

Le film, In K side (is it a reason for dyeing ?) est un exercice de «transfiguration» du banal. Au geste simple et a priori dénué de prétention artistique, qui consiste à teindre une robe, se mêlent rêverie et jeux avec les mots.
La teinture supplante la peinture dans sa capacité à faire émerger des figures, tandis que sur la bande son une voix off utilise la confusion des termes «to die» et «to dye» (mourir et teindre).

Power — Salla Tykkä

01.02, à partir de 16h15 — Le Phare, Le Havre
Vidéo couleur, 1999, collection FRAC Haute-Normandie

Power fonctionne sur la base des codes sémiotiques du film de boxe. Sur la célèbre musique de Rocky, une jeune femme, habillée en boxeuse professionnelle se bat contre un homme. L’artiste explique dans un entretien : «Dans Power, j’ai utilisé la boxe comme métaphore de la vie, de la lutte éternelle pour trouver l’équilibre entre les pouvoirs des deux sexes.»

WGG — Paul McCarthy

05.02 et 06.02, à partir de 18h15 — Le Phare, Le Havre
Vidéo couleur, 2003, collection FRAC Haute-Normandie

Comme son titre l’indique, il s’agit d’une vidéo-test, à l’attention du spectateur. McCarthy le positionne face à une dichotomie de réaction : la répulsion ou la fascination. Adoptant le style du film amateur, il mêle les codes du film gore pour teenagers à ceux d’un cinéma plus underground pour interroger l’exposition de la violence dont ces films sont les supports. McCarthy crée un simulacre-test qu’il rompt de lui-même pour nous mettre face à notre propre subterfuge. «Spectator Gone Wild».