fond
fond
Le Phare
Pharenheit

Le FRAC Normandie Rouen, Fonds Régional d’Art Contemporain, expose une sélection d’œuvres vidéo issues de sa collection durant le festival Pharenheit. Cette programmation est proposée en résonance avec les représentations ayant lieu au Phare. Entrée libre en amont du spectacle.

HOME STORIES — MATTHIAS MÜLLER

22>25.01, à partir de 20h — Le Phare, Le Havre
Vidéo, 1990, collection FRAC Normandie Rouen

L’oeuvre de Matthias Müller se situe aux frontières du film expérimental et de la vidéo. Son travail est donc aussi bien présenté dans des festivals comme Cannes, Venise ou Berlin que dans de grandes manifestations artistiques internationales.
Home stories présente une centaine de séquences montées bout à bout et issues de films mélodramatiques du cinéma américain des années 1950. La succession de ces courts extraits exploite les expressions stéréotypées de la peur féminine et révèle les ficelles de cette chorégraphie de l’effroi : jeu avec le hors cadre, bande musicale à sensation qu’on croirait sortie d’un film d’Hitchcock.

+
En résonance avec Cocagne d’Emmanuelle Vo-Dinh

LA GIFLE — ANNE-SOPHIE MAIGNANT

29.01, à partir de 20h — Le Phare, Le Havre
Vidéo, 2005, collection FRAC Normandie Rouen

Anne Sophie Maignant est photographe et vidéaste. Ses travaux posent d’entrée de jeu le distinguo entre deux familles d’images : celles qui saisissent l’action et celles qui sont le fruit d’une mise en scène. Si Anne-Sophie Maignant inscrit son travail dans la deuxième catégorie, c’est pour mieux interroger nos perceptions physiques du réel.
Dans La gifle, l’exploration du principe d’inversion régit la réalisation de ce film. Sur l’écran, la gifle (montée à l’envers et ralentie) se transforme en caresse, tandis que le visage reprend forme humaine et tend (étymologie de tendresse) vers la main qui accompagne son mouvement. La violence du geste initial se mue en tendresse et, comme une épiphanie, re-crée le visage de celle à qui elle s’adresse.

+
En résonance avec THE PERFECT MOMENT. de Katell Hartereau et Léonard Rainis

12-11-13 FORT WORTH, TX, USA — CLARA PRIOUX ET MARINE PEIXOTO

01.02, à partir de 20h — Le Phare, Le Havre
Vidéo, 2013, collection FRAC Normandie Rouen

Clara Prioux et Marine Peixoto ont développé une pratique artistique commune à côté de leur pratique personnelle. Individuellement ou en duo, elles produisent des photographies, des vidéos, des éditions dans lesquelles l’héritage de l’art conceptuel américain est relu et actualisé dans des images qui empruntent au vocabulaire de la photographie banale et pauvre. Leurs recherches mettent en jeu les questions de positionnement, d’attitude, d’existence, notamment en tant qu’artiste.
La vidéo 12-11-13 Fort Worth, TX, USA témoigne de la visite d’un centre commercial à Fort Worth au Texas : nous avons trouvé cet espace vide et disponible. La vidéo s’ouvre sur une vue en perspective de cet espace. On voit alors arriver les artistes, de deux directions opposées. Au moment de se croiser, elles se tapent dans la main en un claquement sonore, avant de poursuivre leur chemin et de laisser l’espace à nouveau vide. Par cette action économe, elles délimitent et s’approprient un territoire qui devient espace de création.

+
En résonance avec Feeding Back de Malgven Gerbes et David Brandstätter

FRAC Normandie Rouen — Sotteville-lès-Rouen — fracnormandierouen.fr