fond
fond
fond
Le Phare
Pharenheit

Sans tambour ni trompettePénélope Parrau

Sans tambour ni trompette aurait pu s’intituler «Danse pour héroïne du cinéma de la Nouvelle Vague». Le cadre est posé: un paravent, un fauteuil et un tapis représentent un intérieur ou un plateau de tournage. Le noir du plateau comme hors champ. La lumière comme cadre. Une voix off pour le récit et une musique comme une musique de film. L’actrice, femme évidemment fascinante, peut entrer en scène et… Action! Quel corps lui donner? Quels gestes lui prêter? Comment l’incarner? Chorégraphies et monologues se croisent, à partir d’un scénario enchaînant les plans-séquences et les références à Jean-Luc Godard. Comme l’explique le critique de cinéma Antoine de Baecque: «Il existe quelque chose de génial dans l’équilibre entre l’insignifiance des événements filmés et la densité de leur réalité corporelle. Le réalisme de la Nouvelle Vague s’est construit sur cette insignifiance et sur ce corps de femmes qui, de façon obsessionnelle, ne cesse de se décrire». C’est à cet endroit que le travail de Pénélope Parrau puise sa force et sa subtilité.

REPRÉSENTATIONS

01.02, 19h00 — Le Volcan maritime, Le Havre
RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS

Le Volcan Maritime (Salle Normandy)
Plein tarif : 10€ / Tarif abonné Volcan : 8€ / Tarif réduit : 8€ – 5€
Avenue Lucien Corbeaux — 76600 Le Havre
02.35.19.10.20 – Billetterie en ligne : www.levolcan.com

Durée : 45 min
Chorégraphie :
Pénélope Parrau
Interprétation : Pénélope Parrau
Regard extérieur : Franck Picart et Virginie Messina
Lumières : Françoise Michel
Musique : David Monceau
Scénographie : Antoinette Parrau
Costumes : Salina Dumay

Production : Compagnie Pénélope Parrau
Coproduction : Le triangle, Cité de la Danse, Rennes / Le Phare, CCN du Havre Haute-Normandie
Avec le soutien de la DRAC Bretagne / Conseil Régional de Bretagne / la Ville de Rennes.

Image du spectacle